Productions Musicales

visuel_Rambalh_modifié.jpg

Itinérances musicales et rencontres artistiques autour de compositions et standards, entre Jazz, Pop et Rock. L’empreinte sonore conservera en l’état, un peu de ce lien indéfectible entre musiciens et l’authenticité de leur exécution. L’aventure musicale implique dans la relation à l’autre, un partage consensuel, au nom de la cause artistique. En salle de cours, en répétition, sur scéne; une pensée pour tous ceux, qui m'ont accompagné dans cette quète.

1« The One Day Quintet »  Gee Baby

(J Joseph-A Tyler) Vocal : Tania Margarit / Guitares : Bernard Margarit et Bernard Denis / Contrebasse : David Bouad 2000

00:00 / 03:47

 « Mans de Breish » Paris (Mans de Breish-D. Pascal) Vocal : Mans de Breish / Banjo : Eric Gilles / Washboard : Xavier Bonnery / Trombone : Didier Pascal / Contrebasse : David Térraulaz 2017

00:00 / 03:51

« La Mescla » Come Together 

(J.Lennon-P.Mc Cartney) Vocal-Guitare : Xavier Seldir 2012

00:00 / 05:00

« Dogon Bop » Nardys (Miles Davis) Guitare : Christophe Acco / Basse : Michael Juraver 2001

00:00 / 03:19

« The Lone Sharks » All Night Rocking

 (B. Denis) Vocal-Contrebasse-Harmonica : Howard Kitchin / Guitares : Bernard Denis 1993

00:00 / 02:21

 "GatorsBand" Creole Love Call 

(Duke Ellington) Cornet : Jacques Salent / Saxo Ténor : Jérome Vaquier / Trombone : Didier Pascal / Banjo Christophe Acco / Soubassophone Jean Claude Alquier 1995

00:00 / 02:16

« Septet Jazz ? » Requiem Pour un Con  (S.Gainsbourg)

Clavier : Anne Sophie Robinet / Basse : Yann Levécher / Guitare : Thierry Fabre / Trompette : Gilles Billongrand / Sax Ténor : Jean Pierre Joyer / Flute : Chantal Béréziat 2018

« Absolute Reefer Band » Viper Time (B.Denis-D.Pascal)

Vocal-Contrebasse : Laurent Chavanette/ Guitare : Bernard Denis / Trombone : Didier Pascal / Sax Alto : Eva Carstensen / Sax Ténor : Guy Robert et Jérome Vaquier / Trompette : Jean Brunet 2000

00:00 / 03:26
00:00 / 04:16

Génèse d'une composition en répétition avec le quintet "Monocérotis" le 30 oct 2020. Prise de son aléatoire, imprécisions techniques, fautes de gouts...autant de témoignages d'une spontanéité qui annonce à terme, une forme élaborée et achevée...Clavier: Anne Sophie Robinet / Basse: Yann Levécher / Chant et Clavier: Marianne Dubrocca / Trompette et clavier: Gilles Billon-Grand

La Truffe aux Vents (P.Albero) 

00:00 / 04:33

Fragments de répétition du Septet Jazz?

imagesCA3SGLSZ.jpg
Batterie Affenage.JPG
DSC05310.JPG
imagesCA79RNCD.jpg

Partitions

Ma pensée batteristique bien immature, n'a l’unique prétention, que de coucher sur le papier ma vision des fondamentaux de l’instrument et d’en livrer une application musicale ludique de l'exercice de style, se voulant avant tout, pédagogique. 

La selection des pièces présentées se veut ètre une apologie de la mesure à quatre temps, architecture rythmique fondamentale du patrimoine musical populaire. Cette organisation basique de la pulsation représente une symétrie, basée par l’alternance d’un temps fort et d’un temps faible. Cette mécanique logique est le principe actif de la musique Jazz et du Blues. Par extension elle va structurer les fondements des styles dérivant du Jazz: Rhythm’Blues, Rockabilly, Rock’n Roll, Pop, Folk, Soul, Funk.

De mème l’univers Afro-Cubain-Caraibéen-Brésilien utilise régulièrement cette carrure afin que le decoupage rythmique complexe de ces repertoires, reste intelligible.

 

Les pieces proposent l’application d’une partie du référentiel batteristique en terme de doigtés, coordinations, indépendances, mise en place et culture rythmique pour l’essentiel.

La technique instrumentale et la classe d’ensemble se complètent obligatoirement; l’une étant le prolongement de l’autre. Apprendre à jouer en collectif est déja une technique en soi et représente un des savoirs-ètre du musicien. Dévellopper l’écoute pour entendre la complémentarité de sa partie musicale avec celle des autres instrumentistes, c’est étre au service de la musique. Les modes de resolutions rythmiques binaires et ternaires sont abordés sous forme d’exercices de styles Jazz, Latin et Musique Actuelle.

" Buena Vista Ravel "

 

Si anachroniquement parlant Maurice avait croisé Compay, peut-ètre tout deux auraient ils devisé ainsi...Ce trio juxtapose le thème revisité de la partie de caisse claire institutionnelle du "Boléro" et le phrasé binaire Cubain patrimonial : Clave 3/2; Diecillo et Songo.

La batterie 1 accompagne le thème de caisse-claire en phrasé ternaire. La batterie 2 surligne les triolets par une mélodie à 3 notes. Lettre D les instrumentistes se répondent en chorussant et orchestrent les mesures du soliste.

" Cap a Cap"

 

Duo articulé autour de la symétrie. Ce "tete à tete" joue sur l'opposition et la complémentarité des 2 parties. La Samba de la lettre D est accompagnée par un "tricotti" syncopé de 4 notes. "Funky Drummer" et "HighLife Africain" en synergie pour les mouvements G et H. Final orchestré jusqu'à l'ultime double croche.

" Electro Quake "

 

Tension rythmique entre doubles et triples croches, et convulsions métriques pour cette partition tellurique...La batterie du 21° siècle reste une suite logique du patrimoine de l' art rythmique. La pensée mathématique du batteur est toujours indissociable de la musicalité de sa phrase. Un tempo à 88 à la noire permet de conserver une écoute esthétique et la précision des doigtés. Mouvement B, le " Shuffle" bouscule l'ordre établit par la rigidité binaire de la lettre A.

Progression métrique accélérante lettre C. Dernière mesure explosive en frisé.

20200926_160234.jpg

“Quicom qué Bronzina”

 

“Quicom qué Bronsina…” (“Quelque chose qui bruisse…” en Occitan) est un solo de batterie dans la plus pure tradition jazzistique des années 40-50. Cette pièce organisé autour d’un thème qui se développe, est un exercice de style en référence à ces pères fondateurs de la batterie moderne que sont Kenny Clarke, Max Roach et Art Blakey. La musique Jazz art majeur du XX° siècle est le prolongement d’une pensée communautaire contestataire en quête de reconnaissance. La communauté Afro-Américains malmenés par l’histoire répondent à notre blanche civilisation par une prouesse artistique sans précèdent, qui bousculera l’académisme musical en le remettant en question.

L’art de l’improvisation et l’art syncopal vont changer la face de notre univers musical et seront point de départ pour d’autres aventures de l’esthétique sonore.